Une méthode SIMPLE pour recruter et encadrer les bénévoles ​

Phase 0 - Gratuit

Promotion de votre événement auprès de l'Amicale des bénévoles

Phase 1

De l'analyse des besoin au mode d'inscription

• Définition des besoins : missions et nombre exact

• Optimisation de la mobilisation des ressources humaines

• Création du masterplan : planification générale

• Définition du programme bénévole

• Définition de la méthode d’inscription et construction de l’outil (formulaire par exemple)

Phase 2

De l'inscription à l'encadrement sur site

• Gestion des inscriptions et pré affectations

• Formation et information personnelle et collective

• Communication « d’entretien » pour garder un taux de fidélité élevé

• Mise en place des formations

• Encadrement sur site et animation du programme bénévole

• Gestion du post événement pour garantir le renouvellement

#DEMANDEZABASILE

Les questions que beaucoup d'organisateurs se posent

Questions sur les bénévoles

Anticiper l’appel ne sert à rien si le programme bénévole n’est pas définit. Il faut d’abord définir les besoins et les missions bénévoles. Et pour cela BASILE peut également vous aidez.

Il faut faire appel à des personnes expérimentées!

Notre équipe fait preuve de professionnalisme et peut très bien proposer des solutions.

BASILE et l’Amicale des bénévoles peut venir à votre secours grâce à sa communauté de bénévoles.

Mais dépêchez-vous!

En définissant parfaitement le programme bénévole et que les missions se déroulent bien.

Il faut également entretenir une bonne com avant/pendant/ après la manifestation! Et puis c’est la façon de voir les choses de l’Amicale, réunir de bénévoles après des manifestations pour des rencontres festives. Autrement dit, créer du lien

Questions sur la communication

Avant de s’engager un bénévole veut avant tout connaître l’organisateur, les détails de la manifestation et les missions qui vont lui être proposé ainsi que leurs conditions dans lesquelles elles vont être exercées.

Pour que la communication soit réussie elle doit-être complète et ciblée.

Les méthodes pour y arriver sont nombreuses et l’expérience de BASILE peut être utile pour choisir les meilleurs.

Questions sur le budget

D’abord il faut évaluer les besoins. C’est très variable selon la durée de la manifestation mais il faut prévoir pour chaque bénévoles une dotation équipements (petits matériels), ravitaillements, hébergements (si besoins), formations, participation aux frais de transports etc…

En résumé: ce n’est pas simple et cela passe par une très bonne définition du programme bénévole. Ici également, BASILE peut vous venir en aide.

Questions sur la législation

Oui, bien sûr il y a un risque pénal.

Si vous êtes un organisateur associatif :

Vous avez le droit d’avoir des bénévoles. Mais vous devez connaitre quelques limites :

Vous devez faire attention à ce que l’activité proposée ne soit pas uniquement commerciale.
Auquel cas, l’activité pourra être assimilée à de la concurrence déloyale aux yeux de l’administration fiscale.

Les missions proposées doivent toujours être attribuées de manière volontaire, non contraintes et non rémunérées bien entendu
La participation du bénévole est toujours volontaire et il peut à tout moment décider d’arrêter sans procédure ou dédommagement.
Enfin, le bénévolat signifie bien évidemment qu’il n’y a aucune rémunération, qu’elle soit en espèce ou en nature, même si le bénévole peut être dédommagé de ses frais de déplacement (défraiement). Rappelons qu’il ne peut y avoir de lien de subordination entre le bénévole et un responsable de l’association.
En complément, l’activité d’un bénévole ne doit pas être confondue avec une prestation de travail : le bénévolat se situe toujours en dehors de l’activité professionnelle. Le bénévole doit donc conserver le temps nécessaire pour son emploi ou sa recherche d’emploi.

Les missions doivent être adaptées aux bénévoles
Certaines fonctions ne peuvent être confiées à des bénévoles car il n’y sont pas autorisées par la loi. Si tu veux les connaitre, jette un œil à la Charte de Déontologie de Label Qualité Bénévole

L’organisateur concerné s’expose à :

• La concurrence déloyale
• Le travail dissimulé
• Le lien de subordination si la mission est trop proche d’une fiche de poste couramment utilisée dans le salariat. Le risque est une requalification en contrat de travail (cela concerne des missions longues essentiellement)

Pour en savoir plus : https://coulisses.orfeo.pro/emploi-benevoles-ce-quil-faut-savoir/

Si tu es un organisateur non associatif (une société par exemple)

C’est illégal, tout simplement.

Le bénévolat est directement lié au principe de liberté d’association (loi du 1er Juillet 1901). Il a lieu uniquement dans le cadre d’une association ou organisation à but non lucratif.

Pour dire vrai, il est possible très ponctuellement de donner un coup de main à une entreprise mais cela doit être épisodique et mineur dans le volume d’activité (par exemple un coup de main familial sera toléré)

Si tu es un organisateur associatif mais que tu opères de manière conjointe avec une société appartenant au même dirigeant les risques sont les suivants :

• Détournement d’actif
• Conflit d’intérêt

Rassurez vous, il y a toujours des solutions pour rentrer dans les clous de la législation. C’est souvent une preuve de bon sens.

Si vous voulez gagner du temps, nous vous recommandons d’entreprendre une démarche de labellisation (Label Qualité Bénévole).
L’équipe en place accompagne très bien les organisateurs et le coût est minime.

OUI.

Contacter votre agent d’assurance pour connaitre les garanties à souscrire en décrivant toutes les conditions d’organisations.